M. Georges-Henri Brossard (1902-1988)

BrossardLa famille Brossard, dont M. George-Henri représente la 7e génération en sol québécois, est la fière descendance d’Isaac Urbain Brossard. Ce dernier est né à Angers, en France, aux environs de 1630, et est arrivé à Montréal le 16 novembre 1653 après s’êtrePremière église de la paroisse Ville-Marie fait engager, comme 102 autres recrus, pour venir en aide à la colonie de Ville-Marie. Il a pour profession le métier de maçon. À bord du même navire qui mène ce premier Brossard en Amérique, est présente Marguerite Bourgeoys, femme célèbre qui fondera la première école de la Nouvelle-France, ainsi que la Congrégation de Notre-Dame.

Né le 11 mars 1902 dans une maison située sur le chemin Lapinière, M. George-Henri Brossard est le fils d’Henri Brossard et de Justina Perrier, tous deux issus de familles depuis longtemps installées dans la paroisse de La Prairie. Après des études qui l’on mené jusqu’à l’École technique de Montréal, M. George-Henri Brossard se marie le 23 janvier 1929 avec Lucienne Derome. De cette union naitront quatre enfants.

M. Brossard a exercé divers métiers avant d’être nommé maire de la ville de Brossard. Entre autres, il fut cultivateur, agent agricole pour la compagnie de machinerie Cockshutt, garagiste et agent pour Plymouth-Chrysler, entrepreneur en maisons domiciliaires, secrétaire de la Commission scolaire, et maire de la Paroisse de La Prairie de 1944 à 1958. Lors de l’élection de juillet 1958, il fut élu par 120 votes de majorité. Son équipe est alors composée de William Drew (comptable), Guillaume Dumontet (cultivateur), Léon Gravel (contremaître), Alcide Lambert (camionneur), Lucien Moquin (cultivateur) et Joseph Vinet (métallurgiste).

Références:
Yvon-André Lacroix et Claire Séguin. Brossard de 1958 à 1983. La création et l’évolution d’une banlieue. Brossard : Ville de Brossard. 1984. 201 p.
Michel Pratt. Brossard 1958-2008. Montréal : Éditions Histoire Québec. 2008. 212 p. Coll.« Société historique et culturelle du Marigot ».


S.Nadeau/biblio. Georgette-Lepage