Articles récents

La crise du verglas (1998)

Au début de janvier 1998, une pluie verglaçante est tombée sur l’est de l’Ontario, le Québec et les provinces maritimes. Au Québec, la tempête dura 5 longs jours, du 5 au 9 janvier. Cette accumulation de glace a fait des dégâts considérables et a, notamment, entraîné d’importantes pannes d’électricité; les installations électriques ayant été fortement abimées par la glace et, surtout, par son poids.

C’est entre Saint-Hyacinthe, Farnham et Saint-Jean-sur-Richelieu, secteur surnommé le triangle noir de la tempête, que les précipitations de pluie verglaçante ont été les plus importantes avec près de 100 mm de précipitations durant la tempête. Situé à proximité de ce secteur, les habitants de Brossard ont aussi été durement touchés.

Le blackout du vendredi 9 janvier en a d’ailleurs probablement marqué plus d’un. Le nombre de pannes d’électricité était d’une telle importance que certains centres d’hébergement ont dû être déménagés plusieurs fois afin de pouvoir abriter les gens dans un lieu chauffé et éclairé. Le chiffre 13 est le nombre de jours que certains résidents de Brossard ont dû attendre avant que leur demeure soit réalimentée en électricité.

Les coupures d’électricité occasionnées par la tempête ont aussi eu des répercussions plus dramatiques : des incendies se sont déclarés dans une dizaine de résidences et une dame de 88 ans est décédée par hypothermie.

Malgré ces conditions difficiles, près de deux cents Brossardois se sont joints aux bénévoles de la Croix Rouge section Brossard pour aider au bon fonctionnement des centres d’hébergement et à fournir le service d’aide aux sinistrés. Le quotidien de tous a été, sans conteste, chamboulé; Lire la suite